Zoophytes et zoocides – 2

 

Selon le journal de Shanghai Wen Hui Bao, des chercheurs chinois auraient réalisé, en 1967, l’insémination artificielle d’un chimpanzé femelle avec du sperme humain.  » Enceinte  » de trois mois, la guenon a péri lorsque le laboratoire a été détruit par les gardes rouges et le fœtus n’a même pas pu être étudié. Pourtant, rapporte le journal de Shanghai, l’un des chercheurs impliqué dans cette expérience affirme que la réussite aurait permis de créer une espèce hybride dotée d’une certaine intelligence et d’un langage rudimentaire, capable donc de faire des travaux simples. Ces  » êtres  » auraient pu aussi fournir des organes (cœur, rein, poumon, transplantables chez l’homme).

Le Monde 1980

 

__________

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *