Bête, bête, bête…