Faut-il s’habituer à tout ?

 

blog21_4_15_DSF2433b

 

«Après un jour et une nuit en mer, entassés sans eau ni nourriture, nous étions désespérés. Quand nous avons aperçu le bateau [des gardes-côtes], des passagers ont commencé à s’agiter. Malgré les appels au calme, leurs mouvements ont fait se retourner l’embarcation. J’ai vu des dizaines d’enfants disparaître dans l’eau.»

 

L’infanticide des filles a des racines historiques en Inde depuis très longtemps. C’est une pratique  utilisée dans beaucoup de régions rurales de l’Inde,  car elle est plus accessible aux populations rurales et pauvres  que  la méthode la plus répandue parmi les classes aisées, instruites et citadines:  l’avortement des fœtus de sexe féminin. Une sage-femme reçoit seulement U.S. $2.50 pour tuer un nouveau né de sexe féminin. D’autres sont étranglées, enterrées vives, noyées dans des baquets de lait, empoisonnées. Dans certaines parties de l’Inde ces tâches sont confiées au père ou à la grand-mère paternelle

 

__________

 

 

2 réflexions sur « Faut-il s’habituer à tout ? »

  1. Très belle et émouvante image. Pas de mots pour le dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9  +  un  =