Ciels de Venise


Je suis allé aux fraises
Je suis rev’nu d’Pontoise
J’ai filé à l’anglaise
Avec une tonkinoise
Si j’ai roulé ma bosse

Je connais l’univers
J’ai même roulé carrosse
Et j’ai roulé les R
Et je dis non, non, non, non, non
Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non

Tout ça n’vaut pas
Un clair de lune a Maubeuge
Tout ça n’vaut pas
Le doux soleil de Tourcoing (Coin-coin ! oh je vous en prie)
Tout ça n’vaut pas
Une croisière sur la Meuse
Tout ça n’vaut pas des vacances au Kremlin-Bicêtre

J’ai fait toutes les bêtises qu’on peut imaginer

J’en ai fait à ma guise et aussi à Cambrai
Je connais toutes les Mers, la Mer Rouge, la Mer Noire,
La Mer-diterranée, la Mer de Charles Trenet
Et je dis non, non, non, non, non
Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non

Tout ça n’vaut pas
Un clair de lune a Maubeuge
Tout ça n’vaut pas
Le doux soleil de Roubaix (coin-coing ! vous êtes ridicule !)
Tout ça n’vaut pas
Une croisière sur la Meuse
Tout ça n’vaut pas faire du sport au Kremlin biceps

Chanté par Bourvil

 

__________

 

 

2 réflexions sur « Ciels de Venise »

  1. Une célébration de Maubeuge et du Kremlin -Bicêtre qui ne lasse pas de surprendre!

  2. Je ne connais ni l’un ni l’autre…
    J’aurais pu également célébrer Vesoul en hommage à Marcel Azolla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *