Le Louvre, toujours ! A tribute to Martial Raysse

 

Une femme ailée disparait par la cheminée en laissant derrière elle un coeur brisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *