Deux fausses mers

 

La mer comme un néant
Qui se voudrait la mer,

Qui voudrait se donner
Des attributs terrestres,

Et la force qu’elle a
Par référence au vent.

Guillevic

_________

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *