Paysage excessif – 20

 

 

La mémoire c’est long à lire
surtout dans les fissures
les fêlures
tu piétines
mais ce que tu caches t’éclaire
et la terre marche avec toi
la poésie aussi
même en lune noire
dans l’immobile
quand l’océan colle au ciel.

Au final c’est toujours toi l’énigme.

 

Guénane Cade

 

 

__________